Aller au contenu principal

Centre de diffusion et de développement artistique

Mars 2019

ORIGINE | Les Blue de Gail II

Gail (Geneviève Allaire) 

7 mars au 31 mars

Geneviève Allaire, qui signe sous le diminutif de Gail, est une artiste professionnelle de la relève drummondvilloise, connue pour ses œuvres dont l’abstraction, les couleurs et les textures se rencontrent dans une atmosphère explosive et harmonieuse. Après huit expositions solos, l’artiste retourne aux sources de son travail artistique en reprenant le pigment qui l’a inspiré pour sa toute première exposition : le bleu phtalo. Ainsi, elle présente, du 7 au 31 mars 2019, chez Axart, « ORIGINE | Les Blue de Gail II ». 

En 2014, la carrière d’artiste de Geneviève Allaire progresse. Elle présente, à la Maison de la Culture de L’Avenir, sa première exposition à titre individuel: Les Blue de Gail. Ses œuvres, toutes d’un bleu vif et saisissant, sont produites à l’aide du pigment bleu phtalo, avec lequel l’artiste prend un fort plaisir à travailler. Au contact du blanc, et avec les coups de pinceau et la touche de spatule, le pigment fait apparaître un rose léger, un mauve, et certaines nuances de turquoise.

Avec les variations de couleurs du bleu phtalo, l’artiste découvre, chaque fois, de nouvelles émotions qui la rallient à l’eau et aux origines du monde : l’époque glaciaire, l’explosion cambrienne, la théorie du Big Bang... L’océan demeure, pour l’artiste, sa première source d’élan. Gail trouve aussi son inspiration dans les œuvres magistrales des grands maîtres tels Jean-Paul Riopelle ou Paul-Émile Borduas, pour qui elle voue une admiration sans borne.

Pour en savoir plus. 

Mars 2019

Collective sous le thème « geek »

Artistes membres d'Axart et artistes invités

7 mars au 31 mars

L’exposition collective, organisée en marge du RubikCon, convention geek se déroulant au Cégep de Drummondville, rassemble les œuvres d’artistes spécialistes de la culture geek, et d’artistes membres de la coopérative Axart, qui en sont, pour la plupart, à une première expérience de production artistique à partir de ce thème.

L’exposition est réalisée en collaboration avec
Nakama-thé entreprise qui, depuis 2015, œuvre dans le milieu du thé, du bubble-tea et de l’importation de produits asiatiques de toutes sortes. Sa popularité à Drummondville et dans les villes avoisinantes vient, entre autres, de ses petits côtés nerd ou geek. Son propriétaire, Pascal Bouffard, s’est donné comme mandat de rejoindre des artistes passionnés par la culture geek afin qu’ils participent à l’exposition. Il prête aussi une de ses consoles de jeux vidéo vintage pour la durée de l’exposition, afin que les visiteurs puissent y jouer.

Le but de l’exposition est d’encourager le partage et la découverte de cet univers qui en passionne plus d’un, à l’occasion d’une exposition festive et rassembleuse. Le rassemblement est axé sur un échange entre les artistes de l’extérieur et les artistes membres d’Axart, à l’occasion d’une exposition collective. Axart encourage ses artistes, dont les styles et les médiums privilégiés varient, de l’abstraction au figuratif, des arts visuels aux métiers d’arts, à sortir de leur zone de confort en explorant ce thème vaste et inspirant.

Pour en savoir plus

 

Février 2019

Premier geste ou l'essence de la touche « alla prima »

Stephan Lonergan

7 février au 3 mars

Le jour où Stephan Lonergan a enseigné à ses jeunes enfants comment lasser leurs souliers, il a fait une grande découverte sur son processus de création. En effet, il s’est dit : « Comment un geste aussi familier, devenu automatique à l’esprit, peut être si difficile à décortiquer dans le but de l’enseigner? J’ai compris que plusieurs gestes de notre quotidien se passent très bien d’une longue réflexion : monter et descendre un escalier, rouler à vélo par exemple. L’expérience de la vie nous amène à développer des automatismes. C’est justement cet état d’intuition intérieure que je cherche à mettre à profit dans ma peinture. » 

En ce sens, l’artiste a privilégié la technique dite « alla prima » pour produire les œuvres de son exposition. « Alla prima » est un terme italien qui signifie en français « au premier coup » et désigne une technique de peinture dans laquelle le résultat final du tableau est obtenu par une première couche de peinture. D’une idée spontanée provenant d’une de ses photos ou recueillie directement sur le motif, Stephan Lonergan exécute un dessin, une pochade au pastel ou à l’huile, ou encore une toile grand format à l’acrylique. L’acte de peindre est, pour l’artiste, une fenêtre qui s’ouvre et dans laquelle il plonge, sans tenter de contrôler sa main; témoignant d’un laisser-aller au gré de ses émotions.

Pour en savoir plus. 

Janvier 2019

Les sauvages

Charline P. William

3 janvier au 3 février

Venant d’emménager dans un appartement d’une pièce et demie à Montréal, l’artiste Charline P. William a été saisie par la difficulté de vivre avec le strict minimum. Elle ne possédait pas de grille-pain, cela lui semblant futile. Mais ce manque s’est pourtant avéré rapidement contraignant : « Comment vivre sans toasts aux beurre de pinottes le matin? Je n’avais jamais été sensible au caractère surréaliste de cet appareil : un grille-pain. Avec son unique et banale fonction, il était finalement indispensable à ma vie. Son potentiel symbolique dans la peinture en tant que représentant de la culture nord-américaine m’est alors apparu évident. Il s’est immiscé dans mes tableaux comme un animal sauvage, qui, détourné de ses fonctions premières, s’était affranchi de la banalité du quotidien pour aller vivre dans une forêt magique. »

Pour en savoir plus.